L’AI à l’oeuvre: les experts exposent les bonnes pratiques lors du Luxembourg Analytics Summit
25/06/2018
Définissez les problèmes, formulez-les correctement et attendez-vous à l’inattendu. Lors du Luxembourg Analytics Summit, divers experts ont démontré les possibilités de l’intelligence artificielle et ont partagé avec les participants des connaissances et bonnes pratiques essentielles pour mettre dès aujourd’hui la nouvelle technologie à profit.

Les données, plus importantes que jamais

Il n’est pas de bon sujet sur l’intelligence artificielle (IA) qui ne commence pas avec les données. Deux mois à peine suffisent pour construire, avec les bons outils, un algorithme pertinent pour l’AI mais sans de bonnes données, les résultats seront décevants. C’est là que se situe le défi majeur pour l’avenir, estime Marc Aguilar, CDO chez BGL BNP Paribas. « Nous devons mettre en oeuvre une bonne infrastructure et une stratégie de données claire. Les données sont une nouvelle ressource importante que nous devons gérer avec les partenaires adéquats et des outils de gestion de la qualité des données et de gouvernance des données. »

Naissance de nouveaux emplois et services

C’est un fait, soulignait pour sa part Rein Bryssinck, directeur commercial chez SAS, que 20 voire même 40% des emplois actuels vont disparaître ou vont évoluer et que de nouveaux seront créés en raison de l’arrivée de l’Intelligence Artificielle. L’impact sera également important sur notre vie quotidienne mais le marché professionnel, lui aussi, va changer. Grâce à l’IA, des services et des modèles économiques font leur apparition qui étaient encore impossibles voici peu. Michel Philippens, responsable Customer Solutions chez SAS, l’illustre sur base d’un exemple: « La société SciSports collecte des données au sujet des joueurs de football et dresse une cartographie de leurs performances. Les notions qui émergent grâce à l’IA sont transformées en produits que la société propose à la vente à des clubs de football professionnels. »

Une efficacité renforcée est source de bénéfice

Quoi qu’il arrive, l’AI procurera rapidement une plus-value financière. Le professeur Benny Mantin de l’Université de Luxemburg en est convaincu. « Je vois un énorme potentiel, en particulier dans le domaine de la gestion logistique et dans le secteur de la logistique », déclare-t-il. « L’IA peut contribuer à mieux planifier la distribution, le transport et la gestion de marchandises. En optimisant par exemple les itinéraires, j’estime que les coûts généraux de la logistique diminueront d’au moins 5% dans un avenir proche. »

Michel Philippens, pour sa part, s’attend à ce que les algorithmes d’IA, appliqués au secteur de la santé, aident les médecins à imaginer plus rapidement et plus efficacement des traitements sur-mesure pour les patients. Un projet-pilote se déroule actuellement au Cancer Research Center d’Amsterdam où l’intelligence artificielle, s’appuyant sur des données historiques et les données actuelles des patients, contribue à déterminer le meilleur traitement pour chaque patient.

Attendez-vous à l’inattendu

Un bon projet IA commence par l’analyse de votre société. Définissez ensuite les éléments qui pourraient tirer parti de l’IA et élaborez une stratégie. Tel est le témoignage porté par Jos Polfliet, responsable Machine Learning chez Faktion. A ses yeux, l’AI n’est réellement intéressante que lorsqu’elle est utilisée de manière pertinente pour solutionner les défis opérationnels.

Même en suivant à la lettre toutes les bonnes pratiques, il faut bien entendu s’attendre à des surprises. Voici déjà une décennie que Amazon Web Services pratique l’IA mais cette société, pas plus qu’une autre, n’est pas immunisée contre les résultats inattendus. Denis Batalov, principal architecte solutions chez AWS, sait que des erreurs peuvent de temps à autre se glisser dans l’utilisation de l’IA. Il s’agit dès lors d’intégrer un mécanisme de contrôle et de planifier la démarche. Prévoyez une phase de correction et ne vous attendez pas à ce que tout fonctionne correctement dès le départ.

La conclusion que l’on peut tirer du Luxembourg Analytics Summit est que l’IA peut dès à présent démontrer son utilité et que l’impact de la technologie ne peut que s’accentuer à l’avenir. Du moins à condition de réussir à faire la part des choses entre réalité et sur-médiatisation. l’IA est un outil comme un autre et seuls une implémentation judicieuse et des tests approfondis peuvent déboucher sur un résultat valable.

Downloads
Online info
Logo
 
Contact
Whizpr
Lien Brusselmans
Content Manager
SAS
Gracy Poelman
Communications Manager
SAS
SAS is marktleider in analytics. Het bedrijf biedt software en service oplossingen voor innovatieve analytics, business intelligence en databeheer zodat klanten – nu al op meer dan 83.000 locaties - betere en snellere beslissingen kunnen nemen. Al sinds 1976 levert SAS haar klanten wereldwijd 'THE POWER TO KNOW’.