7 conseils pour donner une nouvelle dimension à vos photos de voyage
28/06/2018
Ce n’est pas l’appareil mais le photographe qui fait la qualité des photos. Voici sept conseils pour produire des clichés inoubliables.

Des photos prises avec des appareils photo reflex, des vidéos, des images par drone… Plus que quiconque, DroneHeroes sait comment vous pouvez obtenir le meilleur résultat possible, quelles que soient les circonstances. La société néerlandaise a fait ses débuts sous la forme d’une communauté Instagram via laquelle les amateurs pouvaient échanger des images de drones. Ayant fait l’acquisition de quelques drones, DroneHeroes décrocha ensuite plusieurs projets professionnels. En moins de trois ans, la société s’est bâtie une réputation internationale. Aujourd’hui, DroneHeroes réalise des prises de vues (photos et vidéos) pour le compte notamment de chaînes hôtelières et de stations de vacances. Elle dessert le marché asiatique au départ de son implantation en Thaïlande.

LaCie a eu un entretien avec Ronny Brouwers, propriétaire et directeur artistique de DroneHeroes. Depuis la Thaïlande, où DroneHeroes a entre-temps ouvert un deuxième bureau, cet expert et grand passionné nous raconte comment l’équipe réussit systématiquement à fournir les plus belles images qui soient.

1. L’importance du matériel
Un bon appareil photo ne garantit pas d’être un bon photographe mais il est parfois nécessaire, tout simplement, de disposer des bons outils. Il est vital, dans ce cas, d’avoir tout son matériel sous la main et de le voir fonctionner correctement. Dressez dès lors une liste de contrôle de tout votre matériel. Rien de plus énervant, après trois heures de trajet, d’arriver à proximité de ce fabuleux rocher et de s’apercevoir qu’il manque une hélice à votre drone.

Deuxième point: protégez votre matériel. Ne sous-estimez pas la force des éléments naturels. La plage et l’océan, en particulier, peuvent avoir un effet funeste sur du matériel sensible. Vous voulez à toute force éviter qu’un audacieux grain de sable ne vienne signer l’arrêt de mort de votre téléobjectif. Lorsque nous prenons la direction d’un site périlleux, nous veillons à ce que tous nos appareils et objectifs soient protégés. Mieux vaut prendre trop de mesures de précaution que trop peu.

2. S’accommoder des circonstances
La météo est très certainement la principale variable à laquelle un photographe doive faire face. L’impact en est toujours différent et dépend fortement de l’environnement. Dans ce registre, votre créativité, en tant que photographe, est indispensable pour tirer malgré tout le maximum de votre cliché. Acceptez et composez avec la situation. Et n’essayez pas, après coup, de donner des reflets ensoleillés à un ciel plombé.

Mieux vaut, dans vos photos, mettre en valeur les nuages menaçants d’une tempête imminente plutôt que de tenter désespérément de donner une impression d’ensoleillement à vos clichés. Vous pouvez bien entendu jouer avec les couleurs lors de la post-traitement.


3. Emportez des filtres avec vous, en particulier pour des destinations ensoleillées
Les filtres sont d’une importance vitale. Nous ne parlons bien entendu pas de filtres Instagram mais bien de filtres polarisateurs et de filtres à densité neutre (ND). Libre à vous, en tant que photographe, de jongler avec la vitesse d’obturation, le diaphragme et les valeurs ISO, mais chaque réglage aura des conséquences. Vous pouvez par exemple influencer la luminosité d’une chute d’eau par temps clair en choisissant une vitesse d’obturation plus rapide et un petit diaphragme mais cela aura pour effet secondaire d’accentuer fortement la netteté et de rendre ainsi chaque goutte visible. L’effet produit peut parfois être meilleur en optant pour une vitesse d’obturation plus lente de telle sorte à adoucir l’apparence de l’eau - mais cela aura aussi pour conséquence de sur-exposer plus rapidement votre photo.

Un filtre ND vous permet de laisser davantage cours à votre créativité. Ce genre de filtre a pour effet de réduire la quantité de lumière arrivant sur votre objectif sans pour autant impacter les couleurs ambiantes. Cela vous permet de choisir vos réglages, par exemple la vitesse d’obturation et le diaphragme, en fonction de l’ambiance et de la profondeur de champ que vous désirez dans votre photo, sans être pour cela pris en otage par un environnement trop lumineux.


4. Pensez à la lumière
Quiconque doit boucler une commande dans un court laps de temps n’a pas la faculté de ne travailler que pendant les “golden hours”. La luminosité ambiante y est plus douce et très diffuse, ce qui donne lieu à de jolis clichés. En plein midi, la lumière est nettement plus crue.

Essayez de planifier votre journée en fonction de cette lumière dure de telle sorte à pouvoir l’éviter. Nous essayons généralement de prévoir le lunch entre midi et deux heures. Pendant ces heures-là, nous devons faire face à des ombres très marquées tandis qu’il est très difficile de travailler avec un drone. L’ombre du drone apparaît en effet systématiquement dans la photo.

Si vous ne pouvez toutefois pas faire autrement, tournez-vous à nouveau vers les filtres adéquats pour conjurer, du moins en partie, la lumière crue. Toutefois, il est généralement recommandé de planifier sa journée de prise de vues de telle sorte à ne pas devoir prendre des images importantes lorsque le soleil est à son zénith.


5. Faites la différence lors du post-traitement
Le plus gros d’un travail créatif réside dans le post-traitement. C’est là que vous pouvez faire la différence en tant que photographe. Nous choisissons systématiquement de retravailler les couleurs et le contraste des images mais, pour le reste, nous limitons nos interventions.

Il vous est bien évidemment possible d’en faire bien plus. Nombre de photographes et de réalisateurs ajoutent leur propre atmosphère à leurs prises de vues en faisant ressortir certaines couleurs. Ne vous sentez pas contraints par le fichier que vous livre votre appareil: la prise de vues n’est que la moitié du travail.


6. Prenez des sauvegardes de vos sauvegardes
Veillez à ce que votre travail n’ait pas été accompli pour rien et élaborez une bonne stratégie de sauvegarde. Pour nous, le processus de sauvegarde commence immédiatement après la prise de vues, lorsque nous sommes encore sur site. Lors de nos déplacements, nous utilisons toujours des disques Rugged LaCie, des disques qui peuvent résister aux circonstances les plus extrêmes. Nous emportons toujours un disque Rugged de 5 To et un Rugged SSD LaCie de 1 To. Ce faisant, nos clichés cruciaux sont toujours stockés au moins en deux endroits.

Des disques externes, tels que les Rugged mais aussi le nouveau DJI Copilot, assortis du Data Rescue Service de LaCie, solution unique en son genre, vous confèrent un surcroît de sérénité. Même si, en dépit de tout, votre disque devait tomber en rade, vous savez que les experts de LaCie pourront encore récupérer les images qui s’y trouvent. Le DJI Copilot, pour sa part, fait office de source d’énergie et vous évite de devoir disposer d’un ordinateur portable sur site pour pouvoir sélectionner vos images. Vous le faites simplement via l’appli.

Dès que nous sommes de retour au studio, l’opération sauvegarde passe à la vitesse supérieure. Nous copions toutes les images vers notre LaCie 6big, qui comporte des disques durs offrant un espace total de 48 To. Ils sont configurés en RAID 5 de telle sorte qu’aucune donnée ne soit perdue en cas de défaillance d’un disque. Nous travaillons les images au départ du 6big, chose rendue possible grâce à la connexion hyper-rapide Thunderbolt 3. Nous conservons tous nos fichiers-source sur le disque, en ce compris une fois un projet bouclé. En effet, on ne sait jamais quand une image archivée devra être à nouveau utilisée.

En guise de mesure de sécurité supplémentaire, nous conservons les fichiers-source une seconde fois sur des disques Rugged LaCie individuels de 5 To. Nous ne les effaçons jamais. Ils nous servent de sauvegarde ultime. Enfin, nous avons également recours, dans nos bureaux aux Pays-Bas, à un NAS pour la sauvegarde de nos fichiers projet.


7. Procédez de manière organisée, avant qu’il ne soit trop tard
Quiconque prend beaucoup de photos est obligé de gérer énormément de fichiers. Trop souvent, on ne prend conscience de l’importance d’un bon flux de tâches que lorsqu’on se perd dans sa propre structure de fichiers mal pensée. Procédez dès lors de manière anticipative et mettez de l’ordre dès que possible dans vos prises de vues, de la manière la plus détaillée possible. Ce qui vous conviendra le mieux dépend bien entendu du type de photographe que vous êtes.

Pour notre part, nous commençons par faire une distinction entre images privées et prises de vues pour un client. A partir de là, nous segmentons la structure par client. Pour chaque client, nous distinguons les prises de vues par site. Par site, nous procédons à une ventilation par journée de prise de vues et, pour chaque journée, nous segmentons en fonction de l’appareil ou du drone qui a pris les images. Cela permet, lorsque le client le demande, de retrouver très facilement l’image originale d’un drone spécifique lors d’un tournage.

LaCie Rugged Thunderbolt USB-C 4TB - prix recommandé €239
LaCie Rugged Thunderbolt SSD 1TB - prix recommandé €499 
LaCie 6big Thunderbolt 3 48TB - prix recommandé €3549 
LaCie DJI Copilot - prix recommandé €369  

Suivez le travail de Ronny (@ronnybrouwers) et de @droneheroes sur Instagram. 

Downloads
Media
Logo
 
Andere talen / Autres langues
 
Contact
Whizpr
Annelies De Becker
Integrated Comm. Officer
LaCie
Ward Bauwens
Region Head Seagate Branded Benelux and DACH
LaCie
LaCie, la marque premium de Seagate Technology, conçoit des périphériques de stockage au niveau international pour les photographes, les vidéastes, les professionnels du son et d'autres grands utilisateurs. Grâce à une technologie de pointe, des performances supérieures, une qualité remarquable et un service client efficace, LaCie vous aide à concrétiser vos idées créatives. Nous nous distinguons des autres fabricants en plaçant la conception au cœur de notre processus de fabrication, et en visant une fiabilité et des performances techniques exceptionnelles.