30 degrés dehors ? Faites entretenir votre chaudière !
01/08/2018
Quand la température extérieure grimpe à 30° Celsius, on ne pense pas directement à l'installation de chauffage. Pourtant, la période estivale est justement le moment idéal pour faire contrôler la chaudière.

Wommelgem - Plus de 4 personnes sur 10 organisent chaque année l'entretien de leur chaudière. Ce chiffre est issu d'une récente enquête menée par l'agence indépendante d'études de marché iVOX pour le compte de Remeha, spécialiste du chauffage. Un résultat positif, car une chaudière bien entretenue est plus efficace, consomme moins et pollue peu. 

 

« D'après la loi, l'entretien de la chaudière n'est obligatoire que tous les deux ans », précise Jan Deklerck, product manager chez Remeha. « On pourrait se demander si un contrôle annuel n'entraîne pas des frais superflus. Ignorance de la règle ou sage précaution ? Difficile à dire. En tout cas, bon nombre de sociétés travaillent avec des contrats d'entretien et passent chez le client une fois par an. Si ce n'est pas vraiment indispensable, cela donne confiance au client : il sait qu'il n'aura pas de problèmes. Nous devrions plutôt parler de contrôle préventif. Le contrôle annuel anticipe les défauts éventuels, et l'entretien biennal remet la chaudière en parfait état de marche. »

 

La chaudière de demain

 

Tout comme votre voiture signale le besoin d'un entretien ou du remplacement d'une lampe, la chaudière de demain vous avertira quand une visite s'imposera. « Dans notre rôle de chauffagistes, explique Jan Deklerck, nous misons sur l'entretien prédictif. Grâce à la liaison avec Internet et à notre centre informatique, nous nous baserons sur un ensemble de paramètres et d'algorithmes pour déterminer le moment de l'entretien. Si nous constatons par exemple que la combustion n'est plus adéquate, nous pourrons appeler automatiquement le client pour l'en informer. Ce n'est pas pour tout de suite, mais cela ne tardera pas. De nombreux fabricants donnent la priorité à ce type d'évolution. Les chaudières murales au gaz de la nouvelle génération, comme la Calenta Ace, possèdent une fonction de ce genre, et les premiers essais de terrain vont bon train. » 

 

Conseils & astuces 

 

Votre chaudière n'est pas de la dernière génération ? Voici quelques conseils. 

 

 1. Lisez le mode d'emploi : suivez ses préconisations en matière de contrôle et d'entretien. Prenez l'entretien au sérieux. Suivez le calendrier indiqué, comme pour votre voiture. Une chaudière bien entretenue consomme moins et fonctionne plus efficacement. Vos prolongerez aussi sa durée de vie. 

 

2. Cherchez la signification des codes d'erreur : quand la chaudière affiche un code d'erreur, commencez par vous demander ce qu'il signifie. Vous trouverez généralement la réponse dans un tableau du mode d'emploi. Cela vous permettra de savoir s'il s'agit d'un problème structurel, ou d'un simple avertissement sans gravité qui ne demande rien d'autre qu'un redémarrage de la chaudière. Sur une chaudière à gaz, un code d'erreur se traduit toujours par un blocage. En effet, une mauvaise combustion peut mettre en danger les occupants de l'habitation. 

Downloads
Logo
 
Contact
Whizpr
Aurelie Cordierx
PR Consultant
Remeha
Sarie Verheye
PR & Communication marketeer
Remeha
Remeha est l’un des plus importants fabricants de solutions de chauffage central destinées au secteur de la construction résidentielle et commerciale. La société belge a été créée en 2011 à Wommelgem (Anvers). A partir de ces nouveaux quartiers généraux, la société dessert plus de 200 grossistes et 600 installateurs en solutions de type chaudières au gaz, chaudières au mazout et énergies renouvelables servant aussi bien au chauffage qu’à la production d’eau chaude. Depuis de nombreuses années, Remeha se positionne en leader sur le marché belge en matière de systèmes de chauffage au gaz de grande puissance (destinés à des hôpitaux, des complexes sportifs, des écoles, des bureaux et des centres commerciaux). Des informations complémentaires peuvent être consultées sur le site http://www.remeha.be.